Histoire de l’art

Grégory Buchakjian, Habitats abandonnés de Beyrouth, El Greco, 2011, photographie, © Grégory Buchakjian
Grégory Buchakjian, Habitats abandonnés de Beyrouth, El Greco, 2011, photographie, © Grégory Buchakjian

Art et idéologie

Modérateurs : M. Philippe Lorentz et M. Alain Mérot
Jeudi 28 janvier 2016

Qu’elles s’imprègnent, consciemment ou non, d’une pensée politique et sociale ou d’une rhétorique propre à l’air du temps, les œuvres d’art peuvent véhiculer ou formuler des discours, un message, une vision.

L’idéologie, comprise dans son acception large, comme un système d’idées, de croyances ou de doctrines, incite à s’immiscer dans le mécanisme et la portée symbolique des productions artistiques. Centrale dans l’étude des mythologèmes antiques, elle permet d’appréhender les symboles politiques mis en œuvre dans l’art médiéval et renaissant, et colore l’analyse des grands décors et programmes des périodes modernes et contemporaines : des arcs de triomphe de Blondel et Bullet à La Mort de Marat de David, des toiles d’Antonio Gisbert aux sculptures d’Arno Breker, des architectures de Marcello Piacentini aux photographies de Walker Evans.

Cette journée d’études se propose ainsi d’aborder la notion d’idéologie à la fois à l’échelle de la création, de la diffusion et de la réception de l’œuvre d’art et à celle, plus personnelle, de l’artiste, du mécène, du spectateur et de l’historien de l’art.

Programme Journée doctorale d’Histoire de l’art 2016

Textes à venir