Archéologie

archéo 2015 2

L’espace sacré et l’espace profane en archéologie

 

Modératrice : Mme Hélène Brun
Jeudi 22 Janvier 2015

Cette journée doctorale en archéologie proposera de s’interroger sur les notions d’espace sacré et d’espace profane qui au premier abord s’opposent. Cette journée sera l’occasion de confronter différentes visions à travers une approche se voulant la plus large possible, aussi bien chronologiquement que géographiquement.

Ce vaste thème portera sur la création et l’organisation du territoire, qu’il soit lié à la vie cultuelle et/ou à des activités dépourvues de sens religieux. Déterminer la nature des espaces, des structures et des artefacts est un réel enjeu pour l’archéologue qui doit appréhender la vie d’un site. La méthodologie employée pour interpréter la fonction d’un espace et surtout la symbolique lui étant attachée doit être adaptée à la spécificité de chaque aire chrono-culturelle.

Si l’archéologie du culte a souvent été privilégiée, nous souhaiterions néanmoins redonner une place aux espaces profanes et domestiques. Cette journée d’étude proposera d’offrir des points de comparaison et d’ouvrir des perspectives de recherche autour de problématiques communes telles que :

– La conception du territoire : l’homme s’approprie l’espace de diverses manières (marqueurs, offrandes, sacrifices, rites de fondation, bornes, etc.).

– Les limites, seuils et déplacements : la limite des espaces sacrés et profanes peut être matérialisée physiquement et/ou symboliquement. Par exemple, le seuil marque le passage d’un espace à un autre. Les déplacements seront l’occasion d’aborder les chemins processionnels ou encore les pèlerinages.

– La méthodologie permettant de déterminer la fonction d’un espace: critères pris en compte, correspondances entre les sources historiques et iconographiques.

Archéologie – Affiche 2015 

Archéologie – Programme 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *