Histoire de l’art

HA 2014

L’identité de l’artiste dans l’Histoire européenne et internationale

 

Modérateurs : M. Philippe Lorentz, M. Thierry Laugée, M. Guillaume Le Gall et Mme  Zahia Rahmani
Lundi 20 Janvier 2014

Lorsque l’Histoire de l’art s’attache à définir la production artistique d’une époque donnée, elle néglige parfois d’interroger l’artiste à travers son identité, son statut social et sa réception. Pourtant, la figure de l’artiste, au même titre que sa production artistique, est amenée à changer. Les vicissitudes de cette identité n’ont pas cessé d’être relevées à travers l’histoire, et encore aujourd’hui le contexte nous oblige à interroger cette identité.

Dans cette perspective, l’École Doctorale 124 propose à ses doctorants d’interroger l’identité symbolique, sociale, politique et matérielle de l’artiste au cours de l’Histoire, lors d’une journée doctorale qui se tiendra le 20 Janvier 2014 (salle Perrot, Galerie Colbert-INHA).

Cette journée d’étude sera l’occasion pour les doctorants d’aborder des approches multiples propres à l’identité de l’artiste, en intégrant toutes les aires géographiques et culturelles européennes et non européennes – et toutes les époques du Moyen-Age à nos jours. Les approches historiographiques, géographiques et patrimoniales seront ainsi mises en avant à travers cette journée doctorale. Ce sujet sera aussi à l’honneur en juin 2014 lors du colloque « Aux origines de l’artiste dans l’Europe médiévale et moderne (1300-1600). Artistes à la ville et artistes à la cour » organisé par Philippe Lorentz et Dagmar Eichberger.

Les contributions traitant de sujets européens seront susceptibles d’être publiées sous la forme d’articles dans le cadre du projet d’élaboration d’une encyclopédie thématique en ligne sur l’Histoire de l’Europe, mené par le LabEx EHNE. Pendant cette journée doctorale, les intervenants traitant d’autres aires culturelles et géographiques ou de problématiques internationales auront aussi l’occasion de se familiariser avec les activités scientifiques du domaine « Arts et architecture dans la mondialisation » du Département d’Etudes et de Recherche de l’Institut National d’Histoire de l’Art.

En Histoire de l’art, l’implication de plusieurs acteurs dans la production de l’œuvre (artisan, architecte, commanditaire ou commissaire d’exposition) explique la diversité des approches utilisées pour appréhender la notion d’identité de l’artiste. Dans quelle mesure l’étude de l’identité sociale de l’artiste encourage-t-elle l’historien de l’art à penser la production artistique de manière pluridisciplinaire mettant en critique l’artiste comme figure isolée ou omnipotente ?

Le statut de l’artiste s’impose selon des modalités symboliques, juridiques et économiques au cours de l’Histoire, car il entretient avec les structures dans lesquelles il s’insère des relations étroites et parfois conflictuelles, notamment en période de crise. Si cette notion prend une importance inédite avec l’avènement de l’atelier à la Renaissance, il est tout aussi important de s’interroger sur un modèle d’artiste/autre ou artisan à d’autres époques et dans différents contextes sociaux.

Enfin, nous pourrons interroger l’identité de l’artiste et de son œuvre dans un contexte international et notamment en mettant à jour et en discutant la validité des catégorisations culturelles, géographiques et artistiques de l’exposition « Modernités plurielles : la nouvelle géographie de l’art moderne de 1905 à 1970 » au Musée national d’Art Moderne, ou bien « The Short Century: Independence and Liberation Movements in Africa, 1945-1994 », au musée Villa Stuck, Munich, 2001. Avec l’art contemporain et l’avènement de la figure de l’artiste internationalisée (et non international), est-ce que nous n’assistons pas à l’émergence d’une œuvre artistique «déterritorialisée» sans filiation formelle, sans généalogie, et sans origine géographique?

Histoire de l’art – Affiche 2014 

Histoire de l’art – Programme 2014

Textes à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *