Archéologie

PRÉSENTATION


ARCHÉOLOGIE ET IDENTITÉ

Modérateur : Daniel LEVINE, professeur

Jeudi 19 janvier 2017

Poser la question de l’identité en Archéologie c’est essayer de comprendre l’impact de cette science sur des sociétés marquées par la singularité culturelle. L’appartenance identitaire et la volonté de se définir par des aspects communautaires permet aux individus et aux sociétés de se démarquer et de former un groupe cohérent et viable. Comment l’Archéologie, redécouvrant des civilisations passées, éteintes et dissimulées au regard et à la connaissance, influe-t- elle sur l’identité connue de ces peuples ? Quel regard l’archéologue porte-t- il sur une civilisation ? L’étude du matériel, des vestiges architecturaux, des textes ou encore de l’iconographie développée par chaque civilisation permet-elle de lui définir une identité ? Si oui, laquelle et comment la justifier ?

La question primordiale posée par ce thème de réflexion est la suivante : l’Archéologie est-elle en mesure de définir une identité ? En effet, dès la fin du XIXe siècle, les problématiques identitaires commencent à intéresser les archéologues. Bien que les travaux de l’allemand Kossina soient aujourd’hui décriés, on ne peut nier leur impact notamment dans la construction théorique de la New Archaeology dans les années 60 et dans l’ethnoarchéologie de Leroi-Gourhan. La question de l’identité semble aujourd’hui retrouver un nouveau souffle dans cette discipline. Comment nous est-il possible, en tant que jeunes chercheurs, d’appréhender ces théories parfois dépassées ? Et dans quelle mesure pouvons-nous repenser le concept d’identité par le biais de l’Archéologie ?

Cette journée d’étude était l’occasion pour les doctorants d’aborder la notion d’identité à travers une approche aussi large que possible, tant chronologiquement que géographiquement. La réflexion pu s’organiser autour des problématiques suivantes :

  • Les rapports entre l’identité et l’objet : un style artistique peut-il être témoin de l’identité d’une société ?
  • La définition identitaire du savoir et du savoir-faire : comment appréhender les questions d’échanges et d’influences dans les vestiges archéologiques ?
  • La confrontation et la différenciation identitaire lors des conflits : l’Archéologie est-elle en mesure de reconnaître l’identité des peuples en conflit ?
  • L’Archéologie comme science mise au service de la construction d’une identité contemporaine : comment la sphère politique a pu faire usage de cette discipline pour conforter des doctrines raciales ou identitaires ?
  • La question religieuse : comment les découvertes archéologiques peuvent-elles révéler l’attachement d’une civilisation à une croyance particulière et être les témoins de la culture qui en découle ?

Programme Archéologie 2017

Textes à venir.