Le Christ refiguré (1848-1939) (2015)

Sous la direction de Benjamin Foudral et Olivier Schuwer

 

Cette publication en ligne contient les actes de la journée d’études organisée dans le cadre du LabEx EHNE « Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe » et développe l’axe « Traditions nationales, circulations et identités dans l’art européen » porté par le Centre André Chastel. Cette journée d’études s’est déroulée le 11 avril 2015 à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), Paris.

 

Sommaire

Préface, par Benjamin Foudral et Olivier Schuwer

Partie I : Resacraliser le présent, désacraliser le Christ ? 

Le Jésus de Renan dans l’art, par Isabelle Saint-Martin

Des esthétiques de l’anachronisme : entre Renaissance néo-chrétienne et rire blasphématoire, par Olivier Schuwer

Le Christ dans nos campagnes, l’exemple de l’art belge, par Benjamin Foudral

 

Partie II : Un Christ au quotidien

Le Christ à domicile : de la sculpture de dévotion au bibelot, par Elodie Voillot

Ecce homo. Louis-Marie Bosredon et l’imagerie du Christ sous le Second Empire, par Olivier Ihl

 

Partie III : Politisations du Christ 

La naissance des Christ républicains : l’exemple des Bourgeois de Calais (1884-1895) d’Auguste Rodin, par Marthje Sagewitz (texte en attente)

Le Jésus marxiste d’Henri Barbusse : l’impossible métamorphose du christianisme ?, par Jérémy Camus

Edouard Manet par Paul Jamot, ou l’incarnation christique d’un art national, par Matthieu Léglise

 

Remerciements

Nous adressons nos remerciements à notre co-organisateur Thierry Laugée pour son aide, son écoute et sa participation assidue à l’organisation de cette manifestation malgré toutes ses obligations et sa qualité de maître de conférences. Nous lui témoignons notre reconnaissance de nous avoir donné l’opportunité en tant que jeunes chercheurs de préparer une telle journée. S’inscrivant dans le cadre du LabEx EHNE « Écrire une Histoire Nouvelle de l’Europe » et de l’axe « Traditions nationales, circulations et identités dans l’art européen » porté par le Centre André Chastel, nous tenons à remercier les acteurs du Centre Chastel et du LabEx EHNE d’avoir accepté et permis la tenue de cette journée consacrée au Christ refiguré. Nous saluons plus particulièrement Elinor Myara Kelif, responsable de la coordination du LabEx EHNE, pour sa précieuse aide. Nous souhaitons dire notre gratitude à Monsieur Monchambert, directeur de l’ED 124, et Marie Planchot, responsable administrative, de nous avoir permis de publier en ligne les actes de cette journée d’études. Cela n’aurait pas été permis sans la précieuse aide de Suzanne Martin-Vigier, en charge de la publication en ligne. Enfin, nos remerciements s’adressent bien évidemment aux participants pour la qualité de leurs publications.